19e Foulées amboisiennes

17 octobre 2010

.

Un autre challenge parmi des valides : je me devais d’y participer. Cette épreuve rassemble quatre courses :
– 1 km (course réservée aux jeunes) ;
– 2 km (course enfants-parents) ;
– 9 km ;
– 16 km.
J’ai demandé à l’organisateur, comme à mon habitude, si je pouvais participer en marchant sur la distance des 9 km.

Me voila prêt pour l’édition 2010 des foulées Amboisiennes. Le départ s’effectue à 15 h 00 pour l’épreuve, sous un beau soleil, juste au pied du château. Quant à moi, je suis parti 1h avant, comme cela je peux arriver en même temps que les coureurs partis à 15 h 00 sans gêner l’organisation.

Le tracé est assez difficile, mêlant routes départementales bombées, chemin caillouteux et traversée de bois.
Arrivé aux 6 km, une grande côte vous coupe les pattes pour vous conduire vers le parc du château pour finir dans une tour de celui ci. Je descends de cette derrière avec une très grande prudence car la déclivité diffère à chaque étage.
L’arrivée se fait au pied du château.

 Les Foulées Amboisiennes sont un magnifique challenge et une bonne préparation pour la suite de mes défis.

Nous pouvons intégrer cette manifestation avec une petite modification départ, et chaque organisateur peut mettre en place : il suffit de vouloir le faire.
J’avais prévenu la municipalité de ma présence sur cette épreuve, mais je remarque encore une fois que l’on ne fait pas cas d’un coureur handicapé comme en 2009.
De quoi a-t-on peur en 2010 ?

Le chemin des vainqueurs est toujours parsemé de beaucoup d’efforts et de sueur, mais aussi de tristesse.

 

Un grand merci à tous :

À l’organisation de la course.
À Monsieur Bernard Villedien.
Aux propriétaires du château d’Amboise
À tous les bénévoles qui œuvrent dans l’ombre sans qui rien ne serait possible.
Au public qui m’a encouragé.
Aux jalonneurs qui ont assuré ma sécurité.
Aux chronométreurs.
Aux partenaires
À la ville d’Amboise

Les commentaires sont fermés.