Ronde de la Choisille

10 octobre 2010

.

Un autre challenge parmi des valides auquel je me devais de participer : la première édition de la ronde de la Choisille à Saint-Cyr-sur-Loire. L’épreuve rassemble quatre courses :
– un semi-marathon ;
– une course des collèges ;
– une course des primaires ;
– un 10 km.
J’ai demandé à l’organisateur, comme à mon habitude, si je pouvais participer en marchant sur la distance des 10 km.

Le départ a lieu sur une piste d’athlétisme, moment rare pour une course hors stade.
Le « top » est donné à 15 h 00 pour l’épreuve des 10 km et à 15 h 30 pour le semi, mais pour me permettre d’intégrer la manifestation sans gêner personne, un nouveau départ est effectué spécialement à 15 h 15. Toute la semaine avait été ensoleillée et ce jour ne fait pas exception. Quelle chance d’avoir un temps pareil ! Pas besoin de vêtements spéciaux, pour une fois.

C’est un challenge difficile sur un terrain bitumé accidenté sur toute la partie du parcours, vallonné, donc je dois redoubler de vigilance et de prudence car les petites routes départementales réservent souvent des pièges.
La fin du parcours se déroule en montée pour finir sur le stade d’athlétisme du départ, une belle sensation pour une personne touchée par la SEP.
Je relève le défi comme à mon habitude, en marchant, en essayant de sensibiliser le public le temps de mon challenge.

Les coureurs bouclent très vite les 10 km, mais moi, je suis différent, le handicap est là. Heureusement, avec le système d’épreuve jumelée, nous pouvons à notre façon participer aux courses hors stade sans jamais gêner la manifestation ni les coureurs.

La coordination entre chaque personne qui organise une manifestation est indispensable pour le bon déroulement de celle-ci et la participation de chaque concurrent, la preuve vient d’en être faite aujourd’hui.

Le concept de mélanger les deux manifestations est une idée formidable que d’autres épreuves sportives devraient prendre exemple pour une meilleure mixité.

Un élan de solidarité vient de naître ; la différence n’est plus un obstacle grâce à la compréhension.

Il n’y a qu’une espèce d’Homo sapiens sur terre, alors gommons nos différences, regardons vers l’avenir, arrêtons nos préjugés, avançons tous ensemble, tous pareils.

Le monde du handicap ne demande que de la compréhension, alors comprenez…

 

Un grand merci à tous :

À l’organisateur de la manifestation, Laurent Morisset
À l’organisation de la course.
À tous les bénévoles qui œuvrent dans l’ombre sans qui rien ne serait possible.
Au public qui m’a encouragé.
Aux jalonneurs qui ont assuré ma sécurité.
À Monsieur Pascal Vaudin.
Aux partenaires.
À la Ville de Saint-Cyr-sur-Loire.
À la Nouvelle République en la personne de Monsieur Jean-Pierre BRISTOW.

Les commentaires sont fermés.