Triathlon de Joué-lès-Tours

11 septembre 2011

.
Au fil de mes challenges sportifs, des liens d’amitiés naissent. Lors d’une soirée, une idée a germé dans la tête d’un ami, Thierry : réaliser un triathlon sprint en relais, une épreuve difficile.

2011joue01-zoom

Il fallait d’abord coordonner nos disponibilités, choisir l’endroit, prendre du temps pour l’entrainement. Chaque personne choisit la discipline dans laquelle il excelle (nage, vélo, course).
Il ne s’agit pas de faire une performance, mais de montrer que malgré nos différences nous pouvons intégrer une manifestation de haut niveau.

Pour attirer encore davantage l’attention sur le handicap, nous donnons tout ce que nous avons dans le ventre. J’avais, comme à mon habitude, demandé à l’organisation si nous pouvions participer sur l’épreuve sprint. Avec mon handicap, une adaptation du règlement fut décidée pour que je participe avec un pull buoy, comme lors du Triathlon des tourangeaux en 2010.

Le défi consiste en :
– 750 m de nage avec pull buoy ;
– 18 km à vélo ;
– 5 km de course.

Après un petit briefing, nous voilà prêts pour le challenge.

14H30 : sous une pluie battante, départ de la première épreuve, la natation (750 m), puis passage du relais pour l’épreuve vélo faite par Thierry avec 18 km en VTT pour finir avec Jean sur la distance de course de 5 km.

2011joue03-zoom

Départ sous une pluie battante

Un challenge difficile car nous sommes nombreux au départ de cette épreuve. La bousculade dans l’eau est rude, je bataille ferme et dois redoubler d’effort de coordination pour faire 750 m de nage, mais je ne sors pas le dernier : cette fois, je laisse 50 nageurs derrière moi.
La sortie de l’eau est plus difficile car pour passer le relais il faut courir 200 m, mais avec mon avance dans l’eau la perte de temps reste minime.

L’épreuve suivante arrive avec 18 km de vélo sur un parcours assez roulant, mais jalonné de côtes, de descentes, alors prudence : la pluie a rendu la route glissante.
Thierry donne tout ce qu’il a avec un VTT et réalise un super temps. Cela permet le passage du relais avec un peu d’avance.

Jean prend le relais à toute vitesse, il m’avait caché qu’il souffrait d’une tendinite d’Achille, mais il donne le maximum comme chacun d’entre nous.

Chacun de nous a un handicap : moi qui ne nage qu’avec mes bras, Thierry avec un VTT lourd et non un vélo de course, Jean avec sa tendinite : trois handicaps différents pour faire passer le message.
Cela incitera peut-être les organisateurs de manifestations sportives à s’ouvrir encore davantage à la différence.
Pour information nous terminons à 6e au classement, pas mal pour une équipe de la différence, que l’on baptise l’équipe du Pacte des Mobilités.

2011joue09-zoom

Défi réussi pour l’équipe du Pacte des Mobilités !

 

Le regard de l’incompréhension fait souvent plus mal que le reste. Alors avançons tous ensemble pour comprendre.

 

Un grand merci à tous :

À Monsieur Jean Trecul.
À Monsieur Thierry Marchand.
À Mademoiselle Virginie Caillé coordinatrice du triathlon de Joué les Tours.
À tous les bénévoles qui œuvrent dans l’ombre sans qui rien ne serait possible.

Les commentaires sont fermés.