Quelle est sa cause ?

La cause n’est pas encore connue avec certitude, mais de nombreux chercheurs à travers le monde cherchent à rassembler méticuleusement les pièces de ce puzzle complexe.

Il semble que les dommages causés à la myéline soient dus à une réponse anormale du système immunitaire, qui prend comme cible cette substance, plutôt que les agents infectieux extérieurs (bactéries et virus). La sclérose serait donc à considérer comme une maladie auto-immune.

Cette réponse inappropriée serait due à un ou plusieurs virus, probablement assez courants (comme celui de la grippe, de l’herpès…), qui agissent en amorce, activant les lymphocytes (globules blancs du sang). Ces cellules passent alors dans le système nerveux central (cerveau), en traversant la barrière entre le système sanguin et le cerveau, de manière à amener celui-ci à attaquer la myéline et à la détruire.

Les commentaires sont fermés.